COVID 19: VOUS POUVEZ RÉSERVER MAINTENANT ET ANNULER 48 HEURES AVANT VOTRE ARRIVÉE - NOUS VOUS REMBOURSERONS 100% DE VOTRE ARGENT

L’histoire du surf : comment et où est-il né ?

Connaître l’histoire du surf, c’est comprendre pourquoi ce sport est si populaire aujourd’hui. Jetons un coup d’œil à ce qu’était cette discipline dès ses débuts.

Le surf est un sport très populaire de nos jours et vous devez connaître son histoire.

Mais d’abord, si vous êtes intéressé à apprendre à surfer pour de vrai, nous sommes une école de surf à Lanzarote depuis plus de 20 ans dans un endroit fantastique appelé Famara. Si vous êtes intéressé par ce sport, n’hésitez pas à nous contacter.

Histoire du surf, l’origine : Pérou et Bolivie, 16ème siècle

Si nous considérons aujourd’hui Hawaï comme le lieu le plus emblématique du surf en termes d’histoire, la réalité est que ce sport n’a pas une origine très claire. C’est-à-dire qu’il n’y a pas beaucoup de documents écrits qui l’attestent, tandis que les historiens ne sont pas tout à fait d’accord sur les versions existantes.

Comme il s’agit d’un sport très ancien qui a évolué au fil du temps, il est difficile de donner une date exacte. Ce que l’on peut dire, cependant, c’est que ce sont les voyageurs européens qui ont été les premiers à rencontrer cette discipline, il est donc important de reconstituer son passé.

L'histoire du surf est fascinante.

Aujourd’hui, c’est un sport qui est pratiqué presque partout dans le monde. Les industries du surf les plus développées se trouvent en Australie, en Europe (surtout en Espagne et en France) et aux États-Unis. Cependant, il est également important de voir que, pour le début, nous devons nous déplacer en Amérique du Sud.

La première chose que nous pouvons dire est qu’il existait un élément connu sous le nom de caballito de Totora, qui est un type de bateau, construit avec des tiges et des feuilles, créé pour la pêche au Pérou et en Bolivie. Cependant, il était également utilisé pour glisser sur les vagues de manière similaire au surf, et c’est au 16ème siècle que l’on parle de protosurf.

Origines et histoire du surf : Hawaï, 18e siècle

Cette situation a été décrite par l’anthropologue espagnol Fray José de Acosta, qui a écrit sur les cultures des peuples indigènes du Pérou, décrivant cette activité sur les caballitos de Totora comme « des neptunes qui coupent les vagues de la mer ». Ce moine l’a écrit dans son livre « Historia natural y moral de las Indias », qui a été publié à la fin du XVIe siècle.

Dans le même temps, nous savons qu’au 18e siècle, près de 200 ans après les écrits sur les chevaux de Totora, un équipage dirigé par le navigateur britannique James Cook est apparu. Il y a également écrit sur l’art de planer sur l’eau, qui avait été observé sur des îles sous les tropiques.

James Cook, connu pour avoir « découvert » les îles hawaïennes, a passé du temps avec son équipage ici. Cela lui a permis d’apprendre leur mode de vie et de comprendre de nombreuses coutumes du peuple indigène. Cela inclut, bien sûr, le surf.

Origines du surf à Hawaï

Cette activité était appelée he’enalu en hawaïen, ce qui signifie « glisser sur les vagues ». Le chef du peuple indigène de l’île, appelé le kahuna, avait la meilleure planche, qui était fabriquée à partir du bois du meilleur arbre. En même temps, il s’agissait d’un sport d’élite, car les meilleures plages de l’île étaient réservées à la noblesse, tandis que les classes inférieures n’étaient pas autorisées à surfer.. C’était un sport réputé, conçu pour la classe supérieure..

Bien que les premières traces du surf tel que nous le connaissons aujourd’hui aient été trouvées à Hawaï, on ne pense pas qu’elles soient à l’origine du surf. En réalité, la plupart des habitants sont venus sur ce territoire en provenance d’autres îles de l’océan Pacifique, notamment de la Polynésie. C’est pourquoi on pense que c’est là que le surf que nous connaissons aujourd’hui est né.

Cependant, il y avait aussi des différences importantes. On sait surtout que les surfeurs de l’époque prenaient les vagues en position couchée, contrairement à aujourd’hui. En outre, on suppose qu’il s’agissait d’une méthode pour ramener le poisson à la côte, c’est-à-dire pour accélérer la pêche et considérer cette activité comme une nécessité alimentaire, et non pour le plaisir, c’est-à-dire comme un sport.

Disparition du surf entre le 19e et le 20e siècle

Depuis le début des années 1800, avec l’arrivée des missionnaires chrétiens sur l’île, le surf, comme tant d’autres traditions, a été interdit sur le sol hawaïen car il est considéré comme immoral. C’est pourquoi, à cette époque, la culture du territoire a eu tendance à disparaître avec l’arrivée de la population étrangère.

Le fait que le mode de vie hawaïen se soit éteint est dû à l’imposition de la culture européenne, ainsi qu’aux nombreuses maladies apportées sur les îles par les navires et à l’interdiction des coutumes indigènes. Ainsi, au cours des 150 années suivantes, les missionnaires chrétiens ont presque effacé toute trace de ce sport sur l’eau.

Nous avons vu que, pendant la durée de cette étape, la culture stricte des moines calvinistes qui habitaient l’île était strictement religieuse.Le surf était non seulement complété par le travail, mais il n’y avait pas de place pour les sports et les loisirs, comme le surf, qui était déjà installé dans leur vision comme un sport. Outre le déclin de la population indigène, qui ne représentait que 30 % de la population totale d’Hawaï, nous savons déjà que le surf n’était pratiqué que par quelques courageux.

La renaissance du surf, le renouveau au 20e siècle

Toutefois, cette interdiction ne durera pas longtemps. Depuis le XXe siècle, la coutume de glisser sur les vagues avec des planches de bois sur les plages hawaïennes a été remise au goût du jour. Cette initiative a été prise par un groupe de descendants d’anciens rois hawaïens qui souhaitaient faire revivre leurs coutumes.

La renaissance du surf

Parmi eux, on peut citer Duke Kahanamoku, considéré comme le père ou la personnalité la plus importante du surf moderne. Tout au long des années 1920, nous avons vu que Duke était un nageur olympique, ainsi que l’un des responsables du premier club de surf sur la plage Waikiki d’Hawaï, organisant un certain nombre d’événements qui sont devenus populaires, se propageant en Europe, en Australie et aux États-Unis, tout au long de ses voyages autour du monde.

C’est pourquoi ce sport est populaire sur les plages de Californie depuis les années 1930. C’est à cette époque que les grands championnats de surf ont commencé à être organisés, donnant naissance, par exemple, aux premiers magazines sportifs spécialisés dans le surf.

Dans le même temps, le sport a commencé à se professionnaliser, ce qui s’est traduit par l’amélioration des planches de surf, ainsi que par l’ajout d’une quille de surf au bas de la planche, une innovation de Tom Blake. La quille a permis à ceux qui sont désormais considérés comme des sportifs d’effectuer des virages et des manœuvres tout en surfant la vague, étant l’un des principaux matériaux ajoutés à ce sport, en plus de l’apparition du néoprène.

D’autre part, nous savons qu’entre 1939 et 1945, en raison de la Seconde Guerre mondiale, il y a eu un arrêt assez choquant de la pratique de ce sport. Cependant, il était également utile pour de nombreux marins, qui avaient été affectés dans le Pacifique, d’apprendre son existence. Puis, pendant la guerre, d’autres matériaux utilisés plus tard dans le sport ont pu être découverts. À la fin de la guerre, le surf était déjà extrêmement populaire.

Plus près de nous, nous avons vu que dans les années 1960, une culture musicale et cinématographique a émergé autour de ce sport. Nous l’avons vu en relation avec des films, comme Gidget, ainsi qu’avec des groupes comme les Beach Boys, qui ont répandu la culture du surf en Californie et dans le reste du monde. Elle est considérée comme l' »âge d’or » du surf, avec le développement de planches plus courtes, l’apparition et l’utilisation de nouveaux matériaux de fabrication, ainsi qu’une culture du surfeur qui s’est perpétuée jusqu’à aujourd’hui. En outre, le début des années 1960 a vu la création des longboards, qui étaient idéaux pour réaliser des figures.

Histoire du surf dans les années 60

Dix ans plus tard, dans les années 1970, le surf devient populaire en Europe et la première combinaison de plongée est créée. Deux quilles étaient également utilisées, permettant des virages plus serrés et des manœuvres beaucoup plus délicates et complexes. A partir de cette date, les compétitions mondiales ont commencé, exigeant une plus grande préparation des compétiteurs.

Nous espérons que vous avez apprécié l’histoire du surf et si vous êtes intéressé par l’apprentissage du surf, n’hésitez pas à vous inscrire à nos cours de surf à Lanzarote.

Depuis 1996, à Lanzarote Surf, nous aimons enseigner le véritable art du surf. Nous sommes situés dans la réserve naturelle de Famara, un paysage idyllique conçu par la nature et fait pour les amateurs de surf.

Découvrez notre large gamme de programmes d’entraînement. Et si vous en voulez encore plus, quelle meilleure façon de compléter votre entraînement de surf que des cours de SUP, de kitesurf, de yoga ou de plongée ? 

Chat
Hi! / ¡Hola! ?

How can I help you? / ¿Cómo te puedo ayudar?