COVID 19: VOUS POUVEZ RÉSERVER MAINTENANT ET ANNULER 48 HEURES AVANT VOTRE ARRIVÉE - NOUS VOUS REMBOURSERONS 100% DE VOTRE ARGENT

Quels types de Surf existe-t-il, lequel est le vôtre ?

Nous sommes tous intéressés par le surf. Cependant, savez-vous quels types de surf existent ? Examinons tous les détails.

Types de surf

D’ailleurs, vous pouvez venir à notre école de surf à Lanzarote et nous vous apprendrons à surfer, comme nous le faisons depuis plus de 20 ans. Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à nous écrire, maintenant….. Passons aux choses sérieuses. 🤙

Les différents types de surf

Il convient de noter qu’après des années d’interdiction par les colonisateurs européens, le surf a connu une renaissance à Hawaï au cours du XXe siècle, comme nous l’avons déjà vu. Cette revitalisation du sport a entraîné une grande diversité de styles et de manœuvres, qui ont été créés par les amateurs de chaque modalité. Duke Kahanamoku a été le pionnier de la relance de cette pratique, l’étendant à certaines régions importantes, comme l’Australie, l’Europe et les États-Unis.

Les types de surf que vous devez connaître

Aujourd’hui, il s’agit d’une industrie mondiale qui ouvre une gamme de produits de divertissement et de performance pour le sport. Il est donc utile de savoir quelles sont les classifications et les modalités afin de pouvoir la pratiquer.

Base de surf

Il s’agit du surf de base légendaire à partir duquel les autres classifications ont été dérivées. En gros, il s’agit de pagayer, de se tenir debout et de manœuvrer, tandis que la planche glisse en harmonie avec les vagues jusqu’à ce qu’elle s’éteigne. En termes de classification, il existe trois catégories par rapport au tableau :

Planche de shortboard

Dans ce cas, nous avons les athlètes qui décident d’effectuer diverses pirouettes sur les planches de 1,5 à 2 m de long. Leur taille leur permet d’avoir une plus grande maniabilité dans et hors des vagues, bien qu’il ne faille pas s’attendre à une très grande vitesse.

Funboard

Ces planches de surf sont recommandées pour les débutants, car elles ont la taille parfaite pour les débutants, allant de 1,8 à 2,4 m de long. C’est l’intermédiaire entre le Shortboard et le Longboard, donc, grâce à lui, vous pourrez apprendre à chasser les vagues, à manœuvrer sur celles-ci, à obtenir une bonne vitesse et à maintenir la stabilité.

Longboard

Il s‘agit de planches d’une longueur de 2,4 à 3,6 m, plus épaisses et plus stables dans l’eau. Grâce à eux, vous pourrez effectuer différentes manœuvres, ainsi que changer de position et marcher sur eux, tout en glissant sur les vagues à grande vitesse.

Planche à voile

Ici, un gréement ou une voile est combiné avec une planche très similaire à une planche de surf. La voile sera articulée au pied du mât, ce qui signifie que la rotation et la direction impliquent une malléabilité importante. Elles sont idéales pour les pirouettes, bien qu’elles ne soient pas recommandées pour les débutants, car vous devrez faire preuve de beaucoup d’habileté pour connaître les changements de vent et savoir comment gérer l’environnement.

Kite surfing

Il s’agit d’un type de surf unique qui exploite les forces du vent au moyen d’un cerf-volant de traction, lequel est attaché au corps de l’individu au moyen d’un harnais qui sera utile pour déplacer la planche sur l’eau, même en l’absence de vagues. Tout cela permet d’effectuer différents types de sauts, de vrilles et autres pirouettes dans les airs.

Paddle surf ou stand up paddle

Il s’agit d’une discipline spécifique qui a été connue par les Hawaïens sous le nom de Ho e’he Nalu, étant l’un des nouveaux styles de surf. La particularité est de se tenir debout sur une planche spéciale, en se déplaçant sur celle-ci avec l’appui d’une pagaie, qui a la capacité de se propulser et de manœuvrer sur une surface d’eau, comme les plages ou les lacs, par exemple.

Bodysurf

Il s’agit d’un type de surf très amusant, car il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup d’aptitudes pour le pratiquer, même si l’activité dans l’eau est constante et que la condition physique doit être excellente. L’idée est de faire glisser son corps directement sur la mer, sans le support de la planche, mais avec une planche à main et des palmes.

Kayak surfing

Il s’agit de l’une des plus récentes variétés de surf. Il est né de l’idée de pouvoir déplacer le kayak vers la mer et de profiter de la force des vagues, avec la pagaie, pour aller à grande vitesse et effectuer toutes sortes de manœuvres, comme avec une planche.

Skimboarding

Saviez-vous que la planche à roulettes apparaît aussi dans la mer ? L’idée est de mélanger les deux sports en utilisant une petite planche pour sauter, manœuvrer et jouer sur les vagues, juste là où elles se brisent. Il s’agit d’être capable d’attendre sur le rivage le bon moment, afin de pouvoir ensuite plonger sans crainte.

Bodyboard

Nous avons ici le type de surf qui utilise une petite planche en mousse synthétique sans palmes, qui vous sera utile pour vous déplacer sur les parois des vagues. Il est similaire au bodysurf en ce sens qu’il utilise des propulseurs d’ailerons, ainsi que des mouvements et une position du corps spécifiques, bien que dans cette classification vous aurez également d’autres modalités :

Prononcé

Il s’agit d’un style de surf moderne dans lequel la vitesse prédomine grâce aux hydrofoils qui ont été adaptés à la planche. Elle consiste à flotter sur les vagues en étant allongé, de sorte que l’énergie de l’eau circule entre les ailes avec plus de force, avec une réactivité surprenante.

Dropknee

C’est un mode pour ceux qui aiment surfer à genoux sur le bodyboard. Vous pouvez vous approcher des vagues en vous allongeant sur la planche et, dès que vous les aurez saisies, vous pourrez faire passer vos genoux sous votre corps, en pliant votre jambe vers l’avant avec votre pied.

Stand – up

Ici, c’est l’agilité qui prévaut afin que vous puissiez effectuer cette modalité en raison de la similitude entre les deux. Dans la version stand-up, il suffit de placer les deux pieds sur le bodyboard, tout en chevauchant les vagues à une vitesse maximale.

Surf en remorque

Vous êtes intéressé par le surf extrême ? Dans cette version, le surfeur a besoin du soutien de jet skis pour accéder à d’énormes vagues, afin de pouvoir les attraper rapidement au bon moment. Il a été inventé par des athlètes qui avaient besoin d’adrénaline pour briser des vagues de plus de 10 mètres de haut.

Qu’est-ce que le surf ?

Si nous devions le décrire en quelques mots, nous devrions dire que le surf consiste à glisser sur une planche debout sur les vagues. Mais ce n’est pas si fondamental, car cela ouvre un large éventail de possibilités sur le plateau, qui donnent lieu à un génie créatif de la part des sportifs. Jetez un coup d’œil à nos leçons de surf à Lanzarote et apprenez à surfer. Nous proposons également un hébergement directement sur la plage de Famara.

Qu'est-ce que le surf ?

La première chose que vous devez faire est de vous lever et de vous tenir droit sur la rive. Une fois la technique maîtrisée, vous serez en mesure de surfer sur les vagues en faisant des murs, aussi bien en frontside (face à la vague) qu’en backside (dos à la vague). Vous serez également en mesure de donner de la vitesse à la planche, ce qui vous aidera à effectuer d’autres manœuvres de surf.

Même si nous entrerons dans les détails plus tard, nous pourrons a priori distinguer deux modalités principales. Le premier est le longboard, qui est le plus classique et utilise des planches très longues (minimum 9 pieds), ainsi que des planches plus larges et plus épaisses, ce qui permet de pratiquer ce sport de manière beaucoup plus fluide. L’autre version est le surf en shortboard, qui se pratique sur des planches plus petites, plus étroites et plus fines, idéales pour des manœuvres beaucoup plus ostentatoires.

Quant à son histoire, nous parlons d’un sport très ancien dont les origines ne sont pas connues avec certitude, c’est-à-dire que les historiens ne sont pas d’accord sur la façon dont il est apparu. Certains prétendent qu’elle était déjà pratiquée dans les îles polynésiennes il y a environ 500 ans, bien qu’il n’y ait pas beaucoup de documents historiques pour étayer cette affirmation.

Ce que l’on sait, c’est que le premier contact de l’homme européen avec le surf s’est produit au XVIIIe siècle, lorsque James Cook est arrivé dans les îles Hawaï et a interdit le surf aux indigènes. L’intention était de les forcer à acquérir des coutumes européennes et non locales.

Avec l’arrivée massive de touristes américains, le surf a été revitalisé et a commencé à devenir populaire en Californie, en Australie et dans de nombreuses autres régions du monde. Cela nous a permis de considérer aujourd’hui le surf comme un sport nautique qui consiste pour un individu, appelé surfeur, à chevaucher une planche sur le front ou le côté profond d’une vague, qui l’emporte généralement vers le rivage.

Un autre point important est que le surf est un sport dont le processus d’apprentissage est organisé en phases. Vous n’apprendrez pas tout « d’un coup », mais le premier objectif sera de s’asseoir sur la planche, pour que petit à petit vous puissiez vous lever et tenir en équilibre pendant un certain temps.

Le surf est un sport extrême.

Au fur et à mesure que vous vous entraînez et que vous vous améliorez, vous commencerez à essayer d’autres techniques, comme le wall surfing (contourner la vague). Une fois que vous avez appris cette étape, la suivante consiste à apprendre à faire monter la planche en vitesse, ce qui sera utile pour le reste des manœuvres de surf que l’on peut faire, notamment le reentry, le floater, le roundhouse, le cut-back, le snap, les aerials, les tubes, etcetera.

Les amateurs de surf considèrent qu’il s’agit d’un sport qui a la capacité de fusionner les mouvements de notre corps avec l’environnement, en obtenant un sentiment de contrôle et de liberté à la fois. En même temps, il s’agit d’une discipline sans limite d’âge spécifique, bien qu’il soit toujours nécessaire de prendre en compte les conditions et les limites physiques de chaque individu, car la condition physique est importante pour éviter les blessures.

Quant aux enfants, ils peuvent commencer cette pratique dès leur plus jeune âge, toujours sous surveillance et avec les conseils d’un professionnel, en évitant tout type de blessure. À des âges plus avancés, il est conseillé de consulter un médecin au préalable pour connaître les risques et les limitations possibles. Il y a même du surf adapté aux personnes handicapées.

En même temps, tout cela fait que le surf est considéré comme un excellent générateur de sensations et d’émotions, parmi lesquelles nous pouvons souligner le sentiment de liberté et de compétition avec soi-même, en aspirant à l’amélioration de soi. De plus, nous serons dans un environnement naturel qui nous aidera à nous détendre et à réduire le stress, ce qui nous motivera à nous améliorer constamment et à avoir confiance en nous.

Le surf produit des émotions fantastiques.

Besoins en matière de surf

Si vous voulez faire du surf, vous pouvez vérifier les éléments nécessaires à la pratique du surf:

  • Une planche de surf. C’est l’aspect le plus important et principal de l’internaute. Leur choix dépend du niveau du praticien. En général, les débutants commencent par utiliser des planches longues, larges et épaisses, car elles offrent une meilleure flottabilité et stabilité. D’autre part, les surfeurs plus expérimentés utilisent des planches petites, étroites et fines, car elles permettent d’effectuer toutes sortes de manœuvres. Le choix doit se faire en fonction de la taille des vagues, car plus les vagues sont grosses, plus la planche doit être longue.
  • Combinaison en néoprène. C’est l’élément qui vous couvre. Il existe une large gamme de combinaisons de plongée qui vous empêcheront d’avoir froid dans la mer. Leur choix se base principalement sur la température de l’eau. La valeur varie en fonction de la qualité et de l’épaisseur.
  • L’invention. Il s’agit d’une sorte de corde, faite de plastique élastique, qui maintient la planche attachée au pied au moyen d’une fermeture velcro. Elle doit être en bon état, car il est très important qu’elle ne soit pas brisée par une vague.
  • Des quilles. Ce sont les gouvernails de la planche, qui permettent à la planche de tourner et de rester stable.
  • Cire de paraffine. Nous avons ici un type de cire qui peut être placé sur le dessus de la planche, ce qui est idéal pour vous empêcher de glisser à tout moment.
  • Grip. Il s’agit d’un matériau ressemblant à du caoutchouc qui adhère à la planche pour éviter que vous ne glissiez. Il peut remplacer la paraffine ou être combiné avec elle, comme c’est le cas avec la paraffine pour le pied avant et le grip pour le pied arrière.

La pratique de ce sport implique un coût qui varie généralement entre moyen et élevé, en fonction du prix des matériaux que vous utilisez au début. En même temps, le surf présente un large éventail d’avantages et de risques.

La première chose à savoir est que le surf combine travail aérobique et tonification. Cela signifie que vous avez la possibilité d’améliorer la fonction cardiorespiratoire et de brûler des calories en même temps, tout en faisant travailler les muscles des bras et du dos et en renforçant votre silhouette.

Un autre point important est que vous travaillerez également les jambes, les fesses et la zone médiane du corps, où se trouvent la plupart des muscles posturaux. Tous ces éléments sont utilisés pour se tenir debout sur la planche tout en surfant sur les vagues de la mer.

Dans le même temps, vous gagnerez en endurance, en tonus musculaire et améliorerez votre coordination et votre équilibre. Tout cela, bien sûr, sans compter le sentiment de liberté qui nous aide à nous éloigner du stress et à nous déconnecter du présent que nous vivons, car la nature, l’adresse et l’harmonie la rendent très relaxante.Découvrez les différents types de surf possibles dans ce contenu.

Les risques sont causés par différents facteurs. La première concerne l’environnement lui-même. Les vagues peuvent être dangereuses, et même si vous apprendrez à les anticiper, la réalité est que le terrain peut parfois être imprévisible. En même temps, vous devez faire attention à votre posture pour éviter les blessures.

Les « coups » les plus fréquents peuvent être :

  • Des coups et des coupures. Il s’agit de blessures qui peuvent survenir sans que nous nous en rendions compte, car nous vivons au rythme frénétique des vagues.
  • Brûlures de la peau. Il faut toujours utiliser un écran solaire, même par temps moins ensoleillé ou nuageux.
  • Coup de chaleur ou coup de chaleur. Si nous sommes constamment exposés, nous pouvons en avoir un. C’est pourquoi il est important de faire de courtes pauses à l’ombre.

Nous connaissons donc déjà les différentes variantes du surf, un sport vraiment complexe aux multiples variantes qui a une longue histoire et une longue trajectoire. Vous devez toujours vous rappeler que, même si c’est très agréable, relaxant et que cela fait monter l’adrénaline, vous devez aussi apprendre à avoir du « respect » pour l’eau, qui peut souvent être votre amie, mais aussi un facteur imprévisible qui pourrait mettre votre stabilité en danger.

Depuis 1996, à Lanzarote Surf, nous aimons enseigner le véritable art du surf. Nous sommes situés dans la réserve naturelle de Famara, un paysage idyllique conçu par la nature et fait pour les amateurs de surf.

Découvrez notre large gamme de programmes d’entraînement. Et si vous en voulez encore plus, quelle meilleure façon de compléter votre entraînement de surf que des cours de SUP, de kitesurf, de yoga ou de plongée ? 

Chat
Hi! / ¡Hola! ?

How can I help you? / ¿Cómo te puedo ayudar?